L’érosion accélérée de la biodiversité menace la sécurité alimentaire – 09.2020

https://www.actu-environnement.com/ae/news/
News 11 septembre 2020

Le nouveau rapport Planète vivante du WWF révèle une accélération de la destruction de la biodiversité. L’approvisionnement alimentaire, qui repose sur des espèces surexploitées et de moins en moins diversifiées, est menacé.

Les chiffres relatifs à l’érosion de la biodiversité sont toujours plus alarmants. Les populations de vertébrés ont chuté de 68 % entre 1970 et 2016, révèle le nouveau rapport Planète vivante publié ce jeudi 10 septembre par le WWF. Or, les variations de populations d’espèces constituent un indicateur majeur de la santé globale des écosystèmes.

« Soixante-quinze pour cent de la surface terrestre libre de glace a déjà été considérablement altérée, la plupart des océans sont pollués et les zones humides ont perdu plus de 85 % de leur superficie », rapporte l’ONG.

Indice en-deçà de la limite inférieure de sécurité

Parmi les indices analysés, figure l’indice « Intégrité de la biodiversité » qui mesure la capacité des écosystèmes à fournir des bénéfices aux populations, ou services écosystémiques. L’indice moyen mondial, établi à 79 %, est bien en-deçà de la limite inférieure de sécurité fixée à 90 %. Et il continue de baisser, en particulier en Afrique. Cet indice était déjà très faible dans certaines régions, comme l’Europe occidentale, où les terres sont utilisées de manière intensive depuis très longtemps. « Ce qui laisse supposer que la biodiversité terrestre de la planète est déjà dangereusement compromise », conclut le WWF.

D’autres indicateurs sont tout aussi alarmants. Les études de long terme sur les insectes, qui existent surtout en Europe et en Amérique du Nord, révèlent « une diminution extrêmement rapide, récente et continue du nombres d’insectes, de leur répartition ou de leur poids global ». Le déclin touche également le règne végétal. « Le nombre d’extinctions connues de plantes est deux fois plus élevé que celui des mammifères, des oiseaux et des amphibiens réunis », ajoute l’ONG.

« La destruction des écosystèmes à des fins agricoles demeure la principale cause du déclin de la biodiversité. Quatre-vingts pour cent de la déforestation mondiale et la majorité des feux de forêts tropicaux, de même qu’une grande partie de la disparition des zones humides et des pollutions des milieux d’eau douce s’expliquent par l’extension des surfaces agricoles », pointe Arnaud Gauffier, directeur des programmes au WWF France. On notera, à cet égard, que la baisse de 94 % de l’indice Planète vivante pour les sous-régions tropicales des Amériques constitue « le déclin le plus important jamais observé dans une région ».

Neuf espèces végétales pour deux-tiers de la production mondiale

« Au-delà des enjeux sanitaires, la destruction des écosystèmes et la perte de biodiversité font aussi porter un risque considérable sur la sécurité alimentaire mondiale qui repose sur un grand nombre d’espèces sauvages (de plus en plus surexploitées) et cultivées (de moins en moins diversifiées) », explique le WWF.

La diversité du vivant est en effet menacée. « Sur les 6 000 espèces cultivées dans le monde, neuf fournissent deux-tiers de la production alimentaire mondiale », indique le rapport. Les chiffres sont aussi préoccupants pour la production animale : sur les 40 espèces animales domestiques, huit fournissent 95 % de la production alimentaire mondiale ; sur les 700 espèces élevées en aquaculture, dix représentent 50 % de la production.

« Nous sommes des victimes du déclin de la nature, et particulièrement les populations les plus vulnérables. Mais ce n’est pas une fatalité car nous sommes aussi des acteurs de changement. Il est urgent et impératif de se mobiliser pour préserver et restaurer les écosystèmes et pour garantir un avenir soutenable pour tou.te.s », positive Véronique Andrieux, directrice générale du WWF France.

Les causes sont principalement liées au développement de l’agriculture industrielle. Par conséquent, les scénarios permettant d’enrayer cet effondrement passent principalement par la transformation du modèle agricole dominant et par la réduction de 50 % de la consommation de protéines animales« Nous exhortons les décideurs à prendre leurs responsabilités pour aboutir à un accord ambitieux pour la nature et l’homme lors de la COP 15 et mettre la France et l’UE sur la voie d’une PAC plus verte, d’une relance réellement au service de la biodiversité et de la lutte contre la déforestation importée », interpelle Arnaud Gauffier.

Vous serez aussi intéressé par

Alimentaire 9 septembre 2020

Des emballages mangeables – 09.2020

Embelium est une start-up basée à Laloubère dans les Hautes-Pyrénées qui a mis en point un emballage 100% végétal et compostable. Un matériau

Frédéric Therin, http://www.influencia.net/fr/actualites/
0 0
Alimentaire 2 juillet 2020

Danone devient la première “entreprise à mission” du CAC40 – 07.2020

En mai, Danone avait annoncé son intention de devenir société à mission. L’assemblée générale des actionnaires de ce 26 juin a entériné cet

Béatrice Héraud, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire 18 juin 2020

#StopPlasticTogether, SLOE organise la CAP, la Coopétition pour des Alternatives au Plastique – 06.2020

La pollution plastique est connue et la responsabilité des industries alimentaires dans cette pollution a été largement établie (Break Free from P

Charles Collard, Save Life On Earth
1 1
Alimentaire 9 mai 2020

Limiter la consommation de viande pour éviter de nouvelles crises sanitaires – 04.2020

La perte de biodiversité favorise l’émergence de virus comme le Covid-19. Or, la production de viande en est l’une des principales cause

Concepcion Alvarez, https://www.novethic.fr/actualite/environnement/biodiversite/
0 0
Alimentaire 10 mars 2020

Nestlé s’engage pour le plastique recyclé- 01.2020

1,8 milliard d’euros. Voici la somme que Nestlé va dédier au développement du marché de plastique recyclé alimentaire. Le géant s’en

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire 6 mars 2020

1/3 de la production alimentaire mondiale gaspillée- 08.2018

D’ici 2030, la quantité de nourriture jetée devrait augmenter de 30 % par rapport à aujourd’hui, estime une nouvelle étude. Or, déjà

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

Le climat et les géants du fast food- 02.2019

MCDONALD’S, KFC, BURGER KING : LES GÉANTS DE LA MALBOUFFE INTERPELLÉS PAR UN GROUPE D’INVESTISSEURS SUR LE CLIMAT Investir dans la restauration

Béatrice Héraud, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

Le « sans résidu de pesticides » chez Bonduelle- 03.2019

C’est l’une des tendances agro-alimentaires du moment, mise en valeur lors du salon de l’agriculture : le “sans résidus de pesticides

Béatrice Héraud, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

Le soja : déforestation importée et violation des droits humains- 03.2019

DEVOIR DE VIGILANCE : LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE POINTÉ DU DOIGT POUR SON APPROVISIONNEMENT EN SOJA Les grandes entreprises françaises du secteur ag

Béatrice Héraud, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

5 exemples de marques alimentaires responsables- 04.2019

POULEHOUSE, C’EST QUI LE PATRON OU BLEU, BLANC, RUCHE… 5 MARQUES QUI METTENT LA RESPONSABILITÉ AU COEUR DE L’AGROALIMENTAIRE Le pri

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire 28 février 2020

5 astuces pour réduire ses déchets alimentaires-04.2019

En 2012, chaque français a produit plus de 360 kilos de déchets ménagers, soit deux fois plus qu’il y a quarante ans selon l’ADEME. Parmi

Emma Henrich, Youmatter
0 0
Alimentaire

5 idées contre le gaspillage alimentaire-10.2019

Un tiers de la production mondiale alimentaire est gaspillé. Un taux gigantesque dont tous les acteurs de la chaîne sont responsables. Pour remédie

Marina Fabre, @fabre_marina, Novethic.fr
0 0
Alimentaire 18 février 2020

Les géants de l’agro-alimentaire face au fléau du plastique – 10.2019

La pression devient grande sur l’abus d’emballages en plastique dans l’agroalimentaire. Véritable risque pour les entreprises, deux mastodontes

Ludovic Dupin avec AFP, Novethic.fr
0 0
Alimentaire 13 février 2020

Le réchauffement climatique fait peser un risque croissant de crise alimentaire mondiale – 09.2019

Si rien n’est fait pour endiguer le réchauffement climatique, c’est la sécurité alimentaire mondiale qui sera menacée. Perte de nutrim

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

La difficile sortie du glyphosate, l’arbre qui cache la forêt de pesticides – 11.2019

L’agriculture française pourra-t-elle, un jour, se passer du glyphosate ? Un rapport parlementaire a alerté sur les coûts liés à cette supp

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0