La compétitivité des énergies renouvelables – 03.2020

© 2020 Novethic - Tous droits réservés
News 17 mars 2020

600 MILLIARDS DE DOLLARS D’ACTIFS CHARBON MENACÉS À CAUSE DE LA COMPÉTITIVITÉ DES ÉNERGIES RENOUVELABLES

Le think tank Carbon Tracker International a comparé les coûts de l’éolien et du photovoltaïque à celui du charbon. Il en conclut qu’il est d’ores et déjà plus rentable d’investir dans nouvelles capacités renouvelables que dans de nouvelles centrales à charbon. Investir dans les énergies renouvelables est aussi plus rentable que de faire tourner plus de la moitié des centrales existantes.

Il ne fait plus bon investir dans le charbon. C’est un fait incontestable pour les défenseurs du climat, mais cela va très rapidement devenir un argument implacable pour les investisseurs. Selon une étude de Carbon Tracker International (1), publiée ce jeudi 12 mars, il va être plus rentable d’investir dans des nouvelles infrastructures d’énergie renouvelable que de faire tourner les centrales à charbon existantes dans tous les marchés d’ici 2030 au plus tard. Et c’est déjà le cas aujourd’hui pour 90 % des centrales européennes, 70 % des centrales chinoises et la moitié des centrales américaines, indiennes et australiennes. 

En outre, il est déjà plus rentable d’investir dans des nouvelles capacités renouvelables que dans des nouvelles capacités charbon dans les principaux marchés mondiaux, à savoir, la Chine, les États-Unis, l’Union européenne, la Turquie, l’Inde, l’Indonésie, la Russie, le Japon ou encore l’Australie. L’étude a comparé le coût actualisé de l’éolien terrestre et du solaire photovoltaïque au coût de fonctionnement de 95 % des centrales à charbon en exploitation, en construction ou prévues. 

Risque extrême en Chine 

Il en ressort que les nouvelles capacités de charbon déjà en construction ou planifiées (499 gigawatts) feraient peser un risque sur 638 milliards de dollars d’actifs. Les pays où le risque est extrême sont la Chine (158 milliards), l’Inde (80 milliards), les États-Unis (où une nouvelle faillite dans le charbon a été annoncée cette semaine) et l’Union européenne (16 milliards). Le risque est également élevé en Turquie et au Japon. Il est modéré dans les pays d’Asie du Sud-Est en raison d’une forte régulation du marché, d’absence de prix carbone et de politiques peu incitatives pour les renouvelables. 

Le rapport appelle les gouvernements à déréglementer le secteur de l’électricité afin que les énergies renouvelables puissent concurrencer le charbon. “Le non-respect de ces mesures aggravera le risque lié aux actifs échoués et pourrait entraîner des surcapacités. Cela entraînera à son tour une baisse des prix de l’électricité, enverra un signal d’investissement négatif pour les énergies renouvelables et ralentira la transition vers une économie sobre en carbone“, expliquent les auteurs.

Selon les estimations du think tank Ember (ex-Sandbag), publiées cette semaine (2), la production mondiale d’électricité à base de charbon a chuté de 3 % en 2019. Cette baisse — la plus importante enregistrée depuis 1990 — résulte d’un moindre recours au charbon dans l’Union européenne (-24 %) et aux États-Unis (-16%), tandis qu’il continue d’augmenter en Chine. Or, selon le rapport spécial du GIEC sur l’objectif 1,5°C, l’atteinte de ce seuil de réchauffement global passe par une réduction de 80 % de la part du charbon dans le mix électrique entre 2010 et 2030.

(1) Voir l’étude de Carbon Tracker International

(2) Voir l’étude du think tank Ember

Vous serez aussi intéressé par

Énergie 8 mai 2020

Les groupes pétroliers s’engagent sur des plans de neutralité carbone – 05.2020

Après BP et Shell, c’est au tour de Total d’annoncer un engagement de neutralité carbone en 2050. Cela concernera ses propres activités, ainsi

Ludovic Dupin , https://www.novethic.fr/actualite/energie/
0 0
Énergie

Total : sa stratégie climatique reste inchangée selon “Notre Affaire à tous”-05.2020

Notre Affaire à tous et les associations qui ont engagé, en janvier dernier, un recours contre Total ne sont pas convaincues par les 

Philippe Collet, https://www.actu-environnement.com/
0 0
Énergie 16 avril 2020

Finance verte : Total visé par la première résolution climatique déposée par des investisseurs en France

Un groupe d’investisseurs, constitué notamment de La Banque Postale Asset Management ou encore de Crédit Mutuel, souhaite que Total prenne en

Gabriel Nedelec, Les Échos
0 0
Énergie 16 mars 2020

Energie: 5 entreprises françaises veulent changer la donne – 03.2020

Alors que les débats entre pro et anti-nucléaire font rage sur les réseaux, certaines sociétés proposent des sources d’énergie innovantes et r

Mélanie Roosen, https://www.ladn.eu/entreprises-innovantes/case-study/entreprises-francaises-rendre-energie-responsable/
0 0
Énergie 10 mars 2020

EDF et le stockage des déchets nucléaires- 09.2019

La déconstruction des réacteurs nucléaires nucléaire dans les 20 ans à venir va générer beaucoup de déchets, classés nucléaires quel que soi

Ludovic Dupin avec AFP, https://www.novethic.fr/
0 0
Énergie

La sortie du charbon par EDF – 03.2019

Dans l’estuaire de la Loire, à une trentaine de kilomètres de Nantes, la centrale à charbon de Cordemais, détenue par EDF, mène une course cont

Concepcion Alvarez, https://www.novethic.fr/
0 0
Énergie

Les objectifs de la Loi énergie-climat en France – 09.2019

Au cœur de la semaine de mobilisation générale pour le climat, et au lendemain d’un nouveau rapport alarmant du Giec sur le réchauffement de

Concepcion Alvarez avec AFP, https://www.novethic.fr/
0 0
Énergie

Electricité verte : le classement de Greenpeace- 11.2019

Comment s’y retrouver dans la jungle des offres d’électricité plus verte que verte, que propose la plupart des fournisseurs au

Sophie Fabrégat, https://www.actu-environnement.com
0 0
Énergie 6 mars 2020

Comment réduire sa consommation d’énergie- 03.2018

D’abord, il faut savoir de quoi l’on parle quand on parle de consommation d’énergie. En effet, il existe plusieurs formes d’énergie que l’

Clément Fournier, Youmatter
0 0