La Banque Postale et le Crédit Agricole se désengagent du charbon- 06.2019

https://www.novethic.fr/
Banques et Assurances 10 mars 2020

La société de gestion d’actifs de la Banque Postale suit de près les annonces faites par le Crédit Agricole la semaine dernière. La Banque Postale Asset Management veut désinvestir des entreprises minières et des producteurs d’électricité qui n’ont pas de plan de sortie du charbon. Seules les entreprises ayant prévu de fermer leurs activités liées au charbon, en prenant en compte l’impact social de ces fermetures, pourront obtenir ses financements.

Le Crédit Agricole avait donné le ton, la semaine dernière. C’est désormais au tour de la société de gestion d’actifs de la Banque Postale d’annoncer une stratégie ambitieuse pour se désengager du charbon. Les deux banques embrayent le pas d’autres grands gérants d’actifs français qui ont annoncé leur stratégie d’exclusion du charbon depuis plusieurs mois. Natixis a, par exemple, dévoilé une stratégie d’exclusion du charbon dès 2015, et l’a renforcée lors de son assemblée générale le 28 mai dernier.

La politique de la Banque Postale Asset Management et du Crédit Agricole va toutefois un cran plus loin que celles des autres gérants d’actifs. Les gestionnaires d’actifs de la Banque Postale ne pourront investir dans les entreprises minières et les producteurs d’électricité qu’à condition qu’ils aient aligné leurs activités sur les objectifs de l’accord de Paris. La Banque Postale AM vérifiera que les entreprises ont formalisé un plan de sortie du charbon d’ici 2030 dans les pays de l’OCDE, 2040 en Chine et 2050 dans le reste du monde, selon les préconisations du Giec.

Prendre en compte une transition juste

Surtout, tout comme le Crédit Agricole, la Banque Postale AM leur demande de s’engager à fermer leurs sites fonctionnant au charbon, et non à les céder à d’autres industriels. La filiale de gestion d’actifs de la banque prend par ailleurs en compte la nécessité d’assurer une transition énergétique juste. Elle prévoit ainsi de prêter attention à la manière dont ces établissements seront fermés et à l’impact social de ces fermetures.

Pour Lucie Pinson, la référente de la campagne Finance privée des Amis de la Terre, ces deux annonces coup sur coup vont dans le bon sens. Les banques semblent avoir pris conscience de la nécessité d’arrêter de financer ces énergies fortement émettrices de gaz à effet de serre. “La manière dont ces politiques seront appliquées à Engie, qui n’a ni plan de sortie du charbon d’ici 2030 et tend à vendre au lieu de fermer ses centrales à charbon, permettra de juger de leur efficacité“, ajoute-t-elle.

La Banque Postale AM, aux 220 milliards d’euros d’actifs, prévoit de céder son stock d’actions et d’obligations (dont l’échéance se situe au-delà de 2025) d’entreprises non alignées à sa nouvelle stratégie. Le groupe Banque Postale ne représente toutefois qu’une petite partie du financement des énergies fossiles en France. Selon une étude d’Oxfam, ses investissements dans les énergies fossiles atteignaient 719 millions d’euros entre 2016 et 2017, loin des 5,3 milliards d’euros du Crédit Agricole.

Vous serez aussi intéressé par

Banques et Assurances 15 mai 2020

4 banques françaises financent les énergies fossiles américaines – 05.2020

Depuis l'adoption de l'Accord de Paris, quatre établissements français (la Société Générale, le Crédit Agricole, BNP Paribas et la Banque Popul

Rémi Pin, https://www.actu-environnement.com/
0 0
Banques et Assurances 13 mai 2020

La sortie du charbon par BNP Paribas ne convainc pas les ONG – 05.2020

"L'absence d'adoption de critères stricts d'exclusion au-delà des développeurs de centrales à charbon témoigne de la difficulté pour BNP Paribas

Rémi Pin, https://www.actu-environnement.com/ae/news/
0 0
Banques et Assurances 17 avril 2020

L’après Covid : le plan « vert » de l’Union Européenne ?

BlackRock, plus gros acteur du capitalisme au XXIe siècle, se fraye un nouveau chemin auprès de l’Union Européenne.

Marius Doye , Save Life On Earth
0 0
Banques et Assurances 20 mars 2020

Le financement des banques aux énergies fossiles en constante augmentation depuis la COP21- 03.2020

Un nouveau rapport international révèle que les banques ont accordé $2 700 milliards, soit près du PIB de la France, aux énergies fossiles depuis

Les amis de la Terre, https://www.amisdelaterre.org/
3 6
Banques et Assurances 10 mars 2020

Axa et Société Générale : 2 approches différentes de la transition-12.2019

Durant la semaine de la finance climat à Paris, tous les acteurs se sont engagés à répondre à l’urgence climatique. Mais tous ne choisissent pa

Ludovic Dupin, https://www.novethic.fr/
0 0
Banques et Assurances

Le classement des banques françaises selon leur engagement fossile- 06.2019

L’ONG Oxfam appelle le gouvernement à prendre des mesures contraignant les banques à ne plus investir dans les énergies fossiles (charbon, p

La rédaction avec AFP, https://www.novethic.fr/
0 0
Banques et Assurances

La Banque Européenne d’Investissement se désengage des énergies fossiles-11.2019

La Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé jeudi qu’elle cesserait de financer de nouveaux projets liés aux énergies fossil

Béatrice Héraud avec AFP, https://www.novethic.fr/
0 0
Banques et Assurances

L’empreinte carbone des banques françaises-11.2019

Les Amis de la Terre France et Oxfam France publient un nouveau rapport « La colossale empreinte carbone des banques : une affaire d’État ». Ils

, https://www.amisdelaterre.org/lempreinte-carbone-colossale-des-banques-francaises/
0 0
Banques et Assurances 6 mars 2020

L’Europe divisée en matière de finance durable-12.2019

La taxonomie verte, pierre angulaire du plan d’action européen pour la finance durable, fait désormais l’objet d’intenses batailles de

Anne-Catherine Husson-Traore, https://www.novethic.fr/
0 0