Le soja : déforestation importée et violation des droits humains- 03.2019

https://www.novethic.fr/
Alimentaire 6 mars 2020
DEVOIR DE VIGILANCE : LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE POINTÉ DU DOIGT POUR SON APPROVISIONNEMENT EN SOJA

Les grandes entreprises françaises du secteur agroalimentaire et de la grande distribution doivent être plus transparentes sur leurs approvisionnements en soja et rectifier certaines de leurs pratiques, notamment dans le cadre de la loi sur le devoir de vigilance. La culture du soja contribue en effet à la déforestation en Amérique du Sud et nuire aux droits humains alertent trois associations.

Auchan, Lactalis, E.Leclerc, Danone, Avril ou Sodexo… 20 grandes entreprises françaises du secteur agroalimentaire et de la grande distribution (1), sont épinglées par Mighty Earth, France Nature Environnement (FNE) et Sherpa pour leurs approvisionnements – directs ou indirects – en soja, provenant du Brésil et plus largement d’Amérique du Sud (2).

Si les ONG alertent sur les risques pesant sur l’importation de soja, c’est notamment parce qu’ils sont moins médiatisés que ceux de l’huile de palme. Or les quantités importées sont extrêmement importantes (près de 2 000 000 tonnes chaque année, rien que pour le Brésil). Le soja est en effet utilisé dans de nombreux produits alimentaires, mais aussi pour nourrir les animaux d’élevage commercialisés par les marques visées.

Des entreprises conscientes mais encore trop peu agissantes

Or la culture extensive du soja contribue à la disparition de forêts, voire à créer des atteintes aux droits des communautés autochtones. “Dans ces régions, comme le Cerrado au Brésil, l’Amazonie bolivienne, la culture du soja peut provoquer des catastrophes environnementales mais aussi sociales et humanitaires : les communautés ne sont souvent pas consultées, ils voient leurs terres accaparées par les grandes entreprises et investisseurs et quand ils se posent en défenseurs des droits, les représailles peuvent être terribles…“, souligne Etelle Higonnet, directrice de campagne de Mighty Earth.

Selon les ONG, les entreprises sont parfaitement au courant de ces risques, mais elles ne les prennent pas suffisamment en compte et manquent de transparence sur le sujet. “Nous les avons alertées depuis deux ans avec plusieurs rapports. Pour celui-ci, nous leur avons envoyé des courriers d’alerte, des questionnaires, et nous les avons appelées à plusieurs reprises. Une dizaine a répondu, souvent de façon largement insuffisante, mais certaines comme Olivier Bertrand qui détient les burger King, Quick ou Bistrot romain, ne nous ont jamais répondu”, précise la directrice de campagne.

Soja importateurs

Source : Devoir de vigilance et déforestation, le cas oublié du soja, 2019

Pourtant, selon les ONG, les grandes entreprises visées sont concernées par la loi sur le devoir de vigilance de 2017 qui oblige les entreprises de plus de 5 000 salariés en France et 10 000 à l’étranger à établir un plan de vigilance chez leurs sous-traitants ou fournisseurs à l’étranger, répertoriant les risques liés aux droits fondamentaux. Seulement, la liste des entreprises n’étant pas publiée, certaines d’entre elles considèrent ne pas être soumises à ces obligations et n’ont donc pas publié de plan de vigilance. C’est notamment le cas de Lactalis.

Des actions en justice pour les entreprises n’ayant pas publié leur plan de vigilance

La plupart de celles qui ont rempli leurs obligations en publiant un plan, ont une “longueur d’avance” sur les autres entreprises mais globalement les ONG constatent des “lacunes majeures en matière d’identification et de prévention des risques“, en ce qui concerne le cas particulier du soja. Mais ce constat vaut pour l’ensemble des risques liés à l’agro-industrie si l’on en croit un rapport publié le même jour par une autre ONG, le CCFD-Terre Solidaire. Dans son rapport “La vigilance au menu” (3), elle détaille cinq grands risques environnementaux et humaines pesant sur le secteur mais très insuffisamment pris en compte.

Pour inciter les entreprises visées à avancer sur ses questions, les ONG alertent sur le fait qu’elles pourraient lancer des procédures judiciaires, en se fondant notamment sur la loi sur le devoir de vigilance. Elles devraient également s’appuyer sur la stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée. Adoptée en 2018, cette feuille de route est non contraignante mais est censée guider l’action de l’État et des acteurs économiques de son territoire en incitant notamment entreprises et investisseurs à prendre des mesures et à reporter sur leurs approvisionnements risqués en matière de déforestation.

(1) Les entreprises visées sont, en ordre alphabétique : Auchan, Avril-Sanders, Bel, Bigard, Carrefour, Casino, Cooperl, Danone, E.Leclerc, Elior, Les Mousquetaires, Lactalis, LDC, Lidl, Neovia, Olivier Bretrand, Sodexo, Sodiaal, Système U et Terrena.

(2) Le rapport “Devoir de vigilance et déforestation : le cas oublié du soja”, est disponible ici.

(3) Le rapport “La vigilance au menu : les risques que l’agro-industrie doit identifier”du CCFD-Terre solidaire, est disponible ici.  

 

Vous serez aussi intéressé par

Alimentaire 11 septembre 2020

L’érosion accélérée de la biodiversité menace la sécurité alimentaire – 09.2020

Le nouveau rapport Planète vivante du WWF révèle une accélération de la destruction de la biodiversité. L’approvisionnement alimentaire, q

Laurent Radisson, https://www.actu-environnement.com/ae/news/
0 0
Alimentaire 9 septembre 2020

Des emballages mangeables – 09.2020

Embelium est une start-up basée à Laloubère dans les Hautes-Pyrénées qui a mis en point un emballage 100% végétal et compostable. Un matériau

Frédéric Therin, http://www.influencia.net/fr/actualites/
0 0
Alimentaire 2 juillet 2020

Danone devient la première “entreprise à mission” du CAC40 – 07.2020

En mai, Danone avait annoncé son intention de devenir société à mission. L’assemblée générale des actionnaires de ce 26 juin a entériné cet

Béatrice Héraud, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire 18 juin 2020

#StopPlasticTogether, SLOE organise la CAP, la Coopétition pour des Alternatives au Plastique – 06.2020

La pollution plastique est connue et la responsabilité des industries alimentaires dans cette pollution a été largement établie (Break Free from P

Charles Collard, Save Life On Earth
1 1
Alimentaire 9 mai 2020

Limiter la consommation de viande pour éviter de nouvelles crises sanitaires – 04.2020

La perte de biodiversité favorise l’émergence de virus comme le Covid-19. Or, la production de viande en est l’une des principales cause

Concepcion Alvarez, https://www.novethic.fr/actualite/environnement/biodiversite/
0 0
Alimentaire 10 mars 2020

Nestlé s’engage pour le plastique recyclé- 01.2020

1,8 milliard d’euros. Voici la somme que Nestlé va dédier au développement du marché de plastique recyclé alimentaire. Le géant s’en

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire 6 mars 2020

1/3 de la production alimentaire mondiale gaspillée- 08.2018

D’ici 2030, la quantité de nourriture jetée devrait augmenter de 30 % par rapport à aujourd’hui, estime une nouvelle étude. Or, déjà

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

Le climat et les géants du fast food- 02.2019

MCDONALD’S, KFC, BURGER KING : LES GÉANTS DE LA MALBOUFFE INTERPELLÉS PAR UN GROUPE D’INVESTISSEURS SUR LE CLIMAT Investir dans la restauration

Béatrice Héraud, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

Le « sans résidu de pesticides » chez Bonduelle- 03.2019

C’est l’une des tendances agro-alimentaires du moment, mise en valeur lors du salon de l’agriculture : le “sans résidus de pesticides

Béatrice Héraud, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

5 exemples de marques alimentaires responsables- 04.2019

POULEHOUSE, C’EST QUI LE PATRON OU BLEU, BLANC, RUCHE… 5 MARQUES QUI METTENT LA RESPONSABILITÉ AU COEUR DE L’AGROALIMENTAIRE Le pri

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire 28 février 2020

5 astuces pour réduire ses déchets alimentaires-04.2019

En 2012, chaque français a produit plus de 360 kilos de déchets ménagers, soit deux fois plus qu’il y a quarante ans selon l’ADEME. Parmi

Emma Henrich, Youmatter
0 0
Alimentaire

5 idées contre le gaspillage alimentaire-10.2019

Un tiers de la production mondiale alimentaire est gaspillé. Un taux gigantesque dont tous les acteurs de la chaîne sont responsables. Pour remédie

Marina Fabre, @fabre_marina, Novethic.fr
0 0
Alimentaire 18 février 2020

Les géants de l’agro-alimentaire face au fléau du plastique – 10.2019

La pression devient grande sur l’abus d’emballages en plastique dans l’agroalimentaire. Véritable risque pour les entreprises, deux mastodontes

Ludovic Dupin avec AFP, Novethic.fr
0 0
Alimentaire 13 février 2020

Le réchauffement climatique fait peser un risque croissant de crise alimentaire mondiale – 09.2019

Si rien n’est fait pour endiguer le réchauffement climatique, c’est la sécurité alimentaire mondiale qui sera menacée. Perte de nutrim

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0
Alimentaire

La difficile sortie du glyphosate, l’arbre qui cache la forêt de pesticides – 11.2019

L’agriculture française pourra-t-elle, un jour, se passer du glyphosate ? Un rapport parlementaire a alerté sur les coûts liés à cette supp

Marina Fabre, https://www.novethic.fr/
0 0